Festival côté court Pantin 2020

1998 ♠

Court métrage de Sigrid Bouaziz  (France 2019)    25′

Belle maison à vendre sur grand terrain avec des oliviers.

Après paradise ♠

Court métrage de Dune Varela (France – Italie 2020)   12′  (Côté court)

Pas d’intention réelle de faire du cinéma, juste une suite d’images en gros plan sans lien entre elles. On s’emboucane ferme !

Avant que la terre ne brûle ♠

Court métrage de Vincent Menjou-Cortès  (France 2020)    27′

Mais ils vont bien ensemble ces deux là, lui taciturne, elle qui déverse sa haine. La chose en lui s’ajoute à la chose en elle pour la rendre complète. Mais il faudrait être inconscient pour accepter une invitation à déjeuner de leur part.

BBQ ♠

Court métrage de Jeanne Mayer (France 2019)  22′

Clips, jeux vidéos, narguilé, bricolage informatique, plans de drone, lunettes de cake et viande fraîche.

Boriya

Court métrage d’animation de Min Sung Ha  (France 2019)   17′

Jolie petite promenade champêtre.

Champ de bosses

Court métrage de Anne Brouillet  (France 2019)    30′

Le monstre était presque parfait, mais ce nez, ce nez ! Ah, il eut fallu que je le redressasse pour qu’enfin avec lui je m’acclimatasse !

Sapphire Crystal

Court métrage documentaire de Virgil Vernier  (France 2019)   30′

Coke, champagne, suites de luxe et fantasmes sexuels. Genève avec ses petites lumières est le symbole de la réussite. Si vous êtes embarrassés par quelques centaines de milliers d’euros, vous pouvez prétendre à l’ouverture de la porte du cercle de Crystal.

Derrière la table vide

Court métrage de Vincent Farasse  (France 2019)   17′

Le burn out représenté sous une forme humaine nous rappelle en permanence de la nécessité de conserver ses repères dans un environnement transparent, sinon tout peut devenir rapidement opaque.

Grâces

Court métrage de Nicolas Wozniak  (France 2019)   24′

Partir à la recherche du temps passé pour se retrouver et commencer une nouvelle vie sur un signe du destin ? Il suffit d’y croire.

Jour et nuit ♠

Court métrage de Mélanie Matranga  (France 2020)   13′

Où l’on apprend qu’il existe une religion animiste et des mâles alpha lors d’un repas dans un restaurant chinois. Buuurrp !

La fille oblique ♠

Court métrage de Mathilde Delaunay  (France 2019)    27′

T’as trouvé une vieille baraque au milieu de nulle part avec de la neige plein partout ? Et c’est parti pour le gros délire avec au final, beaucoup de bruit pour rien.

La K-Z

Court métrage de Enricka MH   (France 2019)   14′

Une formation qui te permet de passer à l’action frère. Mais tu aurais pu te rencarder sur Youtube avant de te faire affranchir par le loose, t’as fait un peu les choses à l’envers frérot, heureusement tout est bien qui finit bien.

La musique ♠

Court métrage de Jean Benoit Ugeux (France Belgique 2019)  29′

« On ne peux pas rattraper le temps perdu, mais on peux arrêter de perdre son temps » a dit Jennifer Lawrence.

La peau dure

Court métrage de Naïla Guinguet  (France 2019)    20′

Deux frérots sur la mauvaise pente commettent des larcins. Le plus jeune des deux va se rattraper aux branches. L’espoir est permis.

La petite

Court métrage de Amira Géhanne Kalhfallah   (France 2020)   12′

La France peut se rafraîchir la mémoire dans cet oasis du sud Algérien.

La vallée blanche ♠

Court métrage de Ethan Selcer  (France 2020)   30′

A la question : « Vous êtes vous réellement endormi ? », la réponse est « Oui je me suis réellement endormi ».

Le geste final ♠

Court métrage de Olivier Cazin (France 2019)  25′

25 minutes de plâtreries, 25 minutes irrécupérables !

Les pieds sur terre

Court métrage de Camille Dumortier  (France 2020)   9′

Réalisme à la ferme entre amour et bienveillance.

L’homme qui part ♠

Court métrage de Anne Benhaïem  (France 2019)   16′

Le couteau indique les heures et la fourchette les minutes, allez faut y aller maintenant !

Massacre ♠

Court métrage de Maïté Sonnet (France 2019)   26′ (Clermont 2020)

Nous aavons aaffaire lààà messieurs dââmes  àà de futures grâândes âââctrices n’est ce paas ! Qui règlent des compte aavec toute une populaation de touristes ! Câââr, nos aaavons affaire lââ ââ un drââme de fin de vaacaances ââ lââ mer et non paas ââ un dépâârt saans retour ââprès 15 aans paassés lâââ ! Mais voilààà, ces ââlgues mortelles c’est tout àà fait géniââl !

Pour Elsa ♠

Court métrage de Carmen Leroi  (France 2020)   30′

Après 2 minutes de film, j’entre en méditation profonde. Prière de ne pas me déranger.

Rentrer chez soi ♠

Court métrage de Adam Bonitzer (France 2019)   28′

Après d’interminables minutes en bagnole et au téléphone, on arrive enfin. On monte des marches, on ouvre une porte et on attend. Là franchement ça commence à faire long. Alors, on fait quoi ? On fume des clopes et quand le cendrier est plein, on écrit le mot fin OK ?  Allez, ça marche ! Oui mais j’en suis qu’a la moitié  et j’ai les paupières très lourdes…Attends, v’la du monde ! Trop tard, il n’ y a plus d’abonné au numéro que vous avez demandé.

Retour à la nuit ♠

Court métrage de Philibert Gau et Anaïs Le Berre  (France 2020)    14′

Balade en bagnole, balade à pied et engueulades en plein champ.

Salem ♠

Court métrage de Sophie Beaulieu  (France 2020)    15′

Zéro + zéro la tête à toto. La lourdeur des plans et la débilité des rapports entre les différents personnages, laisse à penser qu’il va se passer un vilain truc pas très net. En fait non. Il ne se passe rien. Les plans raccords pour faire croire à une partie de tennis entre deux canapés sont ridicules, et les repas interminables. Un manque d’intérêt total pour le cinéma, servi par un casting hétéroclite avec des acteurs et des actrices qui se baladent la bride sur le cou. De la pâtée pour chien.

Sole mio ♠

Court métrage de Maxime Roy et Gall Gaspard  (France 2019)  21′   (Arte)

Grand  changement et petits projets. Chuut tout va… bien.

Sukar ♠

Court métrage documentaire fiction de Llias el Faris  (France 2019)   10′

Une journée à la plage avec Waline et Nisrine.

Tardenois, prochaine sortie ♠

Court métrage de Maxime Ducept  (France 2019)   30′

Long et chiant.  Mérite l’oscar de l’ennui.

Un adieu ♠

Court métrage de Mathilde Profit  (France 2018)   24′

Encore l’histoire d’un père qui n’a jamais rien fait avec sa fille, même pas une fois mangé au resto ! Et qui sait l’gars il aurait p’têt bien voulu un garçon ! Bon de toute façon on (je) s’en fout. Après le road movie, le road appart, et pis prendre un appart sans l’avoir visité avant, c’est risqué non ? Aucune importance, on (je) s’en fout. Ce qui est sûr c’est qu’on (je) se fait chier grave !

Va-t’en tristesse

Court métrage de Clément Pinteaux et Marie Stéphane Imbert  (France 2019)   28′

Fait on de la boxe pour éloigner la tristesse ou c’est parce qu’on est triste qu’on fait de la boxe ? La solitude filmée d’aussi près me fait vaciller et le champ contre champ de fin sur les deux jeunes filles, réalisé par temps clair, n’annonce rien sur l’issue du combat contre la tristesse.