PROGRAMME DU FESTIVAL DE COURTS MÉTRAGES LE 12 OCTOBRE 2019 A ROUSSET SUR ARC


————————14 h 00 —————————

Nefta football club ♠

Court métrage de Yves Piat (France 2018)   14′   (Festival cinéma méditerranéen Montpellier)

De belles images du sud Tunisien.


Max

Court métrage  de Florence Hugues (France 2019)   18′   (FR 3)

La mécanique administrative vient démolir un avenir en train de se construire avec passion. Il n’existe pas de filtre pour empêcher l’inspection du travail d’accéder aux endroits les plus intimes. Une mise aux normes qui pourrait court circuiter toute velléité de résistance mais quand on est une passionnée de mécanique, on est capable d’adapter son véhicule au profil de la route.


How Tommy Lemenchik became a grade 7 legend

Court métrage de Bastien Alexandre  (Canada 2017)   12′

Un plan bien orchestré pour un film très réussi : « TWICE » !


Mardi de 8 à 18

Court métrage de Cécilia de Arce  (France 2019)  26′  (Festival court bouillon Rousset sur Arc)

La vie scolaire dans un collège de la banlieue de Marseille. Après 10 heures passées dans les cours, la cour,  la cantine, les bureaux et les couloirs on fait « moulon » devant le portail pour être les premiers à sortir.


Pile poil

Court métrage de Lauriane Escaffre et Yvonnick Muller  (France 2018)   21′   (Clermont)

On suit avec plaisir les aventures de Poupounette et de son « Poupounet » de père que tout le monde a rêvé d’avoir un jour comme papa. Motivée par son examen, la jeune esthéticienne traque le poil partout où il se trouve. Les actrices et les acteurs sont au poil.


————————18 H 00 ————————

Homesick

Court métrage de Koya Kamura  (Japon 2019)   27′   (Arte)

Un deuil tout en nuance pour continuer à vivre avec ses semblables.


Mort aux codes 

Court métrage de Léopold Legrand (France 2017)  14′  (arte)

Mention spéciale à Slimane Dazi.

https://www.youtube.com/watch?v=cvHLoGLqhv8


Brotherhood

Court métrage de Meryam Joobeur  (Tunisie, Canada, Qatar 2018)   25′   (Clermont)

Le retour du djihad du fils aîné conduit progressivement le père à un délire d’interprétation. Son jugement erroné, à l’origine d’une décision lourde de conséquences, procède à la destruction des liens familiaux malgré les preuves d’ouverture du djihadiste repenti.


Wild love  ♠

Court métrage d’animation de l’école des nouvelles images (France 2018)   7′

« Fake news » sur les marmottes, même pas dans le but de tromper un auditoire, juste parce que il s’est propagé la phobie de cet animal dans la tête de quelques personnes. Allez savoir…


Matriochkas

Court métrage de Bérangère McNeese  (Belgique – France  2019)   23′    (Festival court bouillon Rousset sur Arc)

L’exemple montre, plus tard je serai ou je ne serai pas, c’est comme à  l’intérieur d’une poupée russe. Prisonnière d’un corps qu’elle ne maitrise pas, la jeune Anna s’en remet à l’adulte qu’elle juge potentiellement secourable.

Kapitalistis  ♠

Court métrage de Pablo Muñoz Gomez (Belgique France 2017)   14′

La recette pour faire rire : un pincée d’herbe, une louche de sexe (féminin de préférence), une assiette de femmes au bord de la crise de nerf, une pointe de travesti, une bonne grosse dose de galère, un boulot d’amuses gueules et pour finir, une note salée pour le pauvre de service. Et pour moi ce sera un citrate de bétaïne !

——————— 21 h 00 ———————

Le chant d’Ahmed

Court métrage de Foued Mansour (France 2018)   30′

 « Tu es Ahmed le roi du balai, tu es l’étranger personne ne t’connais. »


Skin

Court métrage de Guy Nattiv  (USA  2018)    20′   (Festival de Clermont Ferrand)

Fuck the world ! Pur jus de testostérone, j’ai la chair de poule ! Âmes sensibles…………


La distance entre le ciel et nous

Court métrage de Vasilis Kekatos  (Grèce France 2019)   9′

La dialectique est un mouvement de l’esprit qui contribue au rapprochement des corps.

Une chambre à moi

Court métrage de Manele Labidi Labbé  (France 2018)    17′    (Fr 2)

Aménagement d’un lieu propice à la création où l’on peut se soulager d’un besoin urgent comme celui d’écrire frénétiquement. Un abatant servira de support papier et un autre de siège. Aucun doute, les idées vont surgir de cet espace exigu car la motivation est grande. C’est un voyage sans frontières qui ramène les limites du monde à portée de main.


Beautiful loser ♠

Court métrage de Maxime Roy (France 2018)     24′    (Arte)

A donf la zone, j’ai senti le choc !


Lunar orbit rendez vous ♠

Court métrage de Mélanie Charbonneau  (Canada 2018)   15′   (Festival court bouillon Rousset sur Arc)

Road movie pour une destination improbable. Mais bon, on va faire comme si tout était normal ; Ben là, faut pas charier, c’t’une station spatiale, pas l’momin d’s’en laisser conter !